L’intrapreneuriat booster de l’innovation interne

  • 30 août 2019
  • Franck Baudoin

 

Défini officiellement en 1976 par Ginford Pinchot, lui-même entrepreneur et inventeur, l’intrapreneuriat n’a de cesse de se développer, timidement d’abord jusqu’à connaitre un véritable engouement ces 15 dernières années.

Selon Alain Fayolle, professeur et directeur du centre de recherche en entrepreneuriat à EM LYON, il se définit comme « un ensemble de situations qui permettent à un individu innovant de concrétiser des idées pour apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise. Il s’agit de dispositifs, d’un état d’esprit permettant de développer une idée si elle présente un intérêt pour l’entreprise. »

C’est l’entrepreneur interne.

 

L’intrapreneuriat s’est développé dans les grands groupes pour répondre à la fois à un besoin d’innover – souvent différent de leur métier d’origine – mais aussi de permettre à des collaborateurs d’exprimer leur potentiel et de « contourner » la complexité de leurs règles. Les incubateurs et les essaimages sont apparus.

Une enquête du cabinet Deloitte en 2017 relève que 72% des salariés français sont intéressés par l’intrapreneuriat.

Mieux encore : 1 jeune diplômé sur 2 a le projet de créer son entreprise. L’intrapreneuriat constitue pour eux une passerelle idéale pour « s’essayer » comme futur entrepreneur.

En tant que Dirigeant et Responsable, vous avez la conviction que l’intrapreneuriat représente un triple enjeu pour votre entreprise :

 

  • Un enjeu d’innovation dans un monde incertain qui nécessite agilité et anticipation :
  • Un enjeu d’attractivité des potentiels au profit de la marque employeur : attirer les talents mais également répondre aux aspirations des nouvelles générations vers plus de sens et d’autonomie au travail.
  • Un enjeu de compétitivité : développer les potentiels internes d’innovation revient bien moins cher que de faire appel à l’externe !

 

Novattitude vous accompagne dans le développement sur-mesure de votre démarche d’intrapreneuriat en 5 étapes :

 

  • Clarifier vos objectifs et votre référentiel de compétences clés : l’état des lieux et la définition de vos enjeux / préciser vos « innovation drivers » : les compétences et les qualités requises pour être intrapreneur dans votre entreprise.
  • Cartographier vos potentiels internes d’innovation avec le profil Herrmann© : vous disposez parmi vos équipes de vos ressources d’innovation de demain : repérez les et mobilisez les !
  • Mettre en place un assessment de compétences : passer du potentiel aux compétences d’innovation = permettre à vos intrapreneurs de construire leur plan de développement individualisé.
  • Apporter outils et méthodologie aux intrapreneurs : la méthode LEGO® SERIOUS PLAY®, le Design Thinking, le Lean start-up, préparer son pitch, conduire un projet.
  • Former vos managers à encourager et accompagner les initiatives de leurs équipes.
Le modèle Herrmann

Révélez vos potentiels d’innovation avec le profil HBDI®

Vos bénéfices :

 

  • Vous créez une véritable culture d’innovation dans l’entreprise.
  • Vous gagnez en compétitivité moins en vous appuyant sur vos propres capacités d’innovation: l’intrapreneuriat est un relais de croissance : 66% des intrapreneurs de l’étude Deloitte ont affirmé que leur projet a été adopté par leur entreprise.
  • Vous donnez un sens nouveau au travail.
  • Vous renforcez votre marque employeur en attirant et en fidélisant vos talents.

 

Les avantages pour vos équipes :

 

  • Le développement professionnel cités par 26% des intrapreneurs.
  • (Re)trouver du sens dans leur travail par l’émulation du challenge.
  • Entreprendre en sécurité grâce à l’appui de l’entreprise.
  • Evoluer professionnellement et personnellement.

 

Vous souhaitez promouvoir l’intrapreneuriat dans votre entreprise ?

N’attendez plus et contactez-nous.